Hello World ! Un blog en 2019

Un blog pourquoi et par qui ?

Et oui, nous sommes en en 2019 et un blog ouvre ; ce n'est pas chose banale ! Pourtant, dans cette société qui semble de plus en plus individualiste, les individus sont toujours mus par cette envie de partage, idée fondatrice du net. Mais derrière cette idée idyllique, se cache peut-être une volonté plus sombre, celle d’attirer l’attention et de faire parler de soi.


À partir de ce moment, la société immonde se rua, comme un seul Narcisse, pour contempler sa triviale image



Ecrivait Baudelaire ; il avait peut-être prédit l’arrivée du selfie. Rassurer-vous, ce n’est pas mon cas, loin de moi ces idées exhibitionniste ; je ne sais d’ailleurs même pas si plume permet d’observer quelques statistiques !



Plume, c’est le moteur de blog que j’ai choisi. Sur un coup de tête, sans l’essayé, simplement en regardant l’idée derrière : faire un blog fédéré grâce au sacro-saint activitypub, le tout implémenté en Rust, le langage de programmation qui a l’aire de roxxer mais que je n’ai jamais essayé n’ayant plus de temps pour programmer ; temps que j’aurais peut-être si je ne m’essayais pas à l’écriture et au blogging ! Oui, personne n’est parfait, et tout le monde est un peu skizzo.



Ce sera un blog donc, mais un blog 4.0 ou les commentaires pourront arriver de mastodon, pleroma et autres réseau social fédéré. Au programme ? Un peu de tout ! Des réflexions sur le libre, le web, ses acteurs et leur évolution. Un peu de cuisine aussi probablement (avec les photo postées sur mon instance :pixelfed : @cedc@insta.oslight.ovh, pour m’aider (moi qui, à 27 ans à peine, penne déjà à me rappeler de ce que je fais). Et peut-être aussi (mais j’espère ne pas en arriver déjà là), à passer des coups de gueules, par ce qu’en voyant l’ami Born, je me dis que l’effet cathartique du blogging doit être réel. Il me pardonnera le backlink, même s’il ne me connait pas, par ce que je lui suis un de ses assidus lecteur et ce depuis sa mésaventure du blog libre. Enfin ce sera un blog où, peut-être je m’épancherais un peu sur mon nouveau travail qui comporte une grande partie de management, ce à quoi je ne me destinais pas et pour lequel je me demande comment faire au mieux.



En résumé, aucune raison valable de me lire, mais osef, je suis sur mon petit bout d’internet et je dit : #helloWorld